TRANSFUSION SANGUINE EN MILIEU GYNÉCOLOGIQUE ET OBSTÉTRICAL À LUBUMBASHI EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

ÉTAT DE LIEUX ET PERSPECTIVES.

  • Ilunga Ngwej Hugues Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Kolwezi, République Démocratique du Congo; Service de Gynécologie Obstétrique, Hôpital Provincial de Référence Jason Sendwe, République Démocratique du Congo
  • Iteke Fefe Rivain Département de Médecine Interne, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo; Service d’Anesthésie et Réanimation, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo; Service d’Anesthésie et Réanimation, Hôpital Provincial de Référence Jason Sendwe, République 6Démocratique du Congo
  • Momat Kitenge Félix Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Kolwezi, République Démocratique du Congo; Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Kasongo Kitungwa Olivier Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Kakisingi Ngama Christian Département de Médecine Interne, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Kitoko Herman Département de Santé Publique, Université de Likasi, République Démocratique du Congo
  • Mapatano Shem Christian Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Monga Mande Delvaux Service de Gynécologie Obstétrique, Hôpital Provincial de Référence Jason Sendwe, République Démocratique du Congo
  • Kakinga Thinyemba Bernard Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Munan Mwazaz Roger Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Amani Maleya Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo; Service de Gynécologie Obstétrique, Hôpital Provincial de Référence Jason Sendwe, République Démocratique du Congo
  • Kinenkinda Kalume Xavier Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
  • Kakoma Sakatolo Zambèze Jean-Baptiste Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Kolwezi, République Démocratique du Congo; Département de Gynécologie Obstétrique, Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo
Keywords: Transfusion sanguine, Gynécologie, Obstétrique, État des lieux, Lubumbashi

Abstract

Introduction : La transfusion sanguine est un acte médico-obstétrical majeur et urgent. Elle est devenue une pratique courante dans la prise en charge des hémorragies génitales et de déficit des composants sanguins en gynécologie et obstétrique. En obstétrique sa fréquence varie de 1 à 3% de grossesse. Cette étude a pour  objectifs de déterminer la fréquence, les indications et les principales complications majeures de la transfusion sanguine en milieu gynéco-obstétrical, d’analyser les mesures de sécurité transfusionnelles ainsi que les conditions d’accessibilité à la transfusion sanguine et de démontrer la proportion des transfusions évitables à Lubumbashi.                                                                                  

Méthodologie : étude prospective, transversale à visée descriptive avec un volet analytique sur une période de 12 mois (1er juin 2019 au 30 Juin 2020) dans trois hôpitaux de Lubumbashi, en RD Congo. Les paramètres sociodémographiques et cliniques sont analysés par le logiciel SPSS 22,0 ayant permis de calculer la moyenne et l’écart-type, ainsi que l'odds ratio et son intervalle de confiance avec une signification fixé à 5%.                                                                                                                                 

Résultats : La prévalence est  de 16%, avec un âge moyen de 31,25 ± 7 ans.                               

Les femmes ménagères sont majoritaires (75%), et la  plupart a un niveau d’étude secondaire (60%). Quant à l’environnement gynéco-obstétrical, une proportion élevée des patientes sont évacuées (36%), les paucipares représentent  26,6%, et plus de la moitié des gestantes sont  à terme (52,3%). Parmi elles, plus de la moitié (67%) sont admises avec un état général altéré dont 73% sont  des urgences obstétricales. Quant aux principaux diagnostiques ayant conduit à la transfusion on note : la grossesse extra-utérine rompue (7,7%) et  décollement prématuré du placenta normalement inséré (12,8%). Le choc hémorragique (37,4%) était l’indication majeure et les prurits (2%) sont la seule complication observée.                                                     

Il ressort une corrélation significative entre la polytransfusion et les paramètres suivants : état général altéré, pâleur des conjonctives et hémoglobine < 8 g %. Dans un cas sur dix (10,8%), la transfusion était évitable. Le taux de mortalité spécifique après transfusion était de 4%.

Conclusion : il ressort de notre étude que l’hémorragie génitale surtout du troisième trimestre de la grossesse est le motif principal de la transfusion. La surveillance au cours de la transfusion est souvent délétère, le suivi post transfusionnel est difficilement réalisable à cause des ressources limitées de patientes et l’inefficacité du système d’hémovigilance.

Downloads

Download data is not yet available.

References

Ickx B E. Fluid and blood transfusion management in obstetrics: European Journal of Anaesthesiology. déc. 2010;27(12):1031‑5.

Kouakou F, Effoh D, Loué V et al. La pratique transfusionnelle en milieu gynéco-obstétrical. A propos de 753 transfusions réalisées au CHU de Cocody (Abidjan). RAMUR. 2011 ;16(1).

Azanhoue A. Gestion de la transfusion sanguine en milieu obstétrical à l’Homel de Cotonou. Thèse Benin. 2008;130.

Adjoby R, Konan K , Nguessan Y et al. Urgences transfusionnelles et décès maternels en Afrique noire: à propos de 16 cas au CHU de Cocody (Abidjan). RAMUR [Internet]. 2014 [cité 12 nov. 2021] ;19(1).

Genetet B, Mannoni P. La transfusion. Paris : Flammarion Médecine-sciences ; 1978.

Ongoiba I H. Les hémorragies du post-partum immédiat dans le service de gynécologie et obstétrique du centre de santé de référence de la commune V de Bamako. Thèse Mali. 2006;

Bouvier-Colle M, Varnoux N, Costes PH et Hatton F. Mortalité maternelle en France. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 1991 ;885‑91.

Andriamandranto H, Rajaonarison T, Rakoto A et Randriambelomanana J. La transfusion sanguine en pratique obstétricale au CHU de gynécologie et obstétrique de befelatanana. Thèse Madagascar. 2015 ; 2 :4.

Dembele S, Diassana M, Macalou B et al. Les Évacuations Obstétricales à l’Hôpital Fousseyni Daou de Kayes. Health Sci Dis. Health Sci. Dis. 2021 ;90‑4.

Muzama T, Kizonde K, Kinenkinda X et Kimbala J. La transfusion sanguine en chirurgie gynéco-obstétricale. Évolution du comportement du personnel soignant face à la transfusion sanguine à l’hôpital Sendwe de Lubumbashi (R.D.C.) de 1995 à 1999. Médecine d’Afrique Noire. 2006 ;53(7) :393‑6.

Goita A. Place de la transfusion sanguine dans la prise en charge des urgences obstétricales dans le service de gynécologie obstétrique du Centre de Santé de Référence de la Commune V du District de Bamako. Thèse Mali. 2018 ;108.

Konsam S. Pratique de la transfusion sanguine dans le service de gynécologie et d’obstétrique du centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (Burkina Faso). Thèse Burkina Faso. 2012;(185) :119.

Bonkoungou P, Lankoandé M, Kinda B et al. Indications de la transfusion et pronostic des femmes transfusées au Département de Gynécologie Obstétrique du CHU Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou. RAMUR, 2014 Bonkoungou P, Sanou J, Dayamba L et al. Les besoins transfusionnels non couverts en obstétrique au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) : analyse des indications et du pronostic. RAMUR. 2012

Belem I. Pratique transfusionnelle dans le service de pédiatrie du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouedraogo : étude prospective à propos de 116 cas. Thèse de médecine. 2012;(23) :120

Moctar S. Place de la transfusion sanguine dans la prise en charge des urgences obstétricales dans le service de gynécologie - obstétrique du centre de sante de référence de la commune V du district de Bamako : A propos de 198 cas. Thèse Mali. 2008 ;81.

Hicham E. La transfusion sanguine en milieu gynécologique et obstétrique dans la région d’Agadir. Thèse Maroc. 2019;(137) :105.

Souleymane S. Place de la transfusion sanguine dans la prise en charge des urgences obstétricales dans le service de gynécologie - obstétrique de l’hôpital de gao : à propos de 93 cas. Thèse Mali. 2011 ;79.

Soungalo D. Index de choc obstétrical au CHU Gabriel Toure de janvier 2019-juin 2019. DES Mali. 2020 ;99.

Tshisuz N, Nguz K. Fréquence et causes de transfusions sanguines au cours des césariennes en urgence : Étude rétrospective menée à la maternité de l’hôpital Sendwe/Lubumbashi. RAMUR, 2014

Kourouma K, Diallo M, Diallo F et Kamano M. Transfusion autologue différée chez les femmes enceintes programmées pour césarienne : Analyse préliminaire des facteurs d’économie. Médecine d’Afrique Noire, 2008

Published
2022-07-14
How to Cite
Hugues, I. N., Rivain, I. F., Félix, M. K., Olivier, K. K., Christian, K. N., Herman, K., Christian, M. S., Delvaux, M. M., Bernard, K. T., Roger, M. M., Maleya, A., Xavier, K. K., & Jean-Baptiste, K. S. Z. (2022). TRANSFUSION SANGUINE EN MILIEU GYNÉCOLOGIQUE ET OBSTÉTRICAL À LUBUMBASHI EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : ÉTAT DE LIEUX ET PERSPECTIVES. IJRDO - Journal of Health Sciences and Nursing , 8(7), 1-11. https://doi.org/10.53555/hsn.v8i6.5184