LES COMPLICATIONS TRAUMATIQUES LORS DU TRAVAIL D’ACCOUCHEMENT A PROPOS DE 320 SUJETS ACCOUCHEES A L’HÔPITAL GENERAL INERA-YANGAMBI EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

  • Ley BAFENO LYANDE Institut Supérieur des Techniques Médicales de YANGAMBI (ISTM – YBI)

Abstract

La maternité sans risque est l’objectif idéal. Malgré les efforts de l’Organisation Mondiale de la Santé et du ministère de la santé de chaque pays, la complication traumatique de l’accouchement reste toujours un problème gynécologie obstétrical, l’accouchement se passe en général de façon physiologique et naturelle pour faire sortir le fœtus et ses annexes hors de la voie génitale féminine.

Ces phénomènes sont régis par l’adaptation des dimensions de diamètres fœtaux, ceux de la tête fœtale en particulier, à celle du bassin naturel et des parties molles, permettant au fœtus de traverser la filière génitale, et par les contactions utérines du travail qui poussent le fœtus vers le dehors. (12)

La non adaptation à ces phénomènes entraine la complication de l’accouchement qui intéresse surtout la partie molle en particulier le col utérin, le vagin, le périnée et le corps utérin qui se manifeste le plus souvent par l’hémorragie du post partun immédiat.

En dépit des progrès de la santé, la situation des gestantes reste préoccupante du fait du risque élevé de décès pendant la grossesse, l’accouchement, ou dans les suites de couches. La grossesse et l’accouchement ont depuis l’origine des temps fait courir à la femme un risque mortel. Cette assertion soutenue par Rivière (25) reste encore valable de nos jours. Les complications traumatiques sont fréquentes au cours de l’accouchement et sont les causes de phénomènes de morbidité de certaines femmes en travail d’accouchement dans le monde.

Dans les pays occidentaux (Europe, Amérique du Nord), la maitrise des principaux facteurs de risque a rendu exceptionnel la survenue des grands délabrements sur un utérus sain ;se sont souvent observées : les déhiscences de cicatrice de césarienne segmentaire qui sont des lésions minimes au pronostic rendu bénin par leur dépistage systématique et la qualité de prise en charge.

A l’opposé, dans les pays sous- développés  et particulièrement ceux d’Afrique sub-saharienne, l’accident est fréquent et représente une complication obstétricale de gravité extrême. . L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 514 000 le nombre de femmes qui meurent chaque année des complications de la grossesse et de l’accouchement. (26). C’est une urgence obstétricale qui peut mettre en jeu le pronostic vital en cas des lésions étendues et/ou retard de la prise en charge ?

Ces complications prennent en compte la rupture utérine, les déchirures du vagin, les déchirures du col utérin et les déchirures du périnée. Cette dernière représente environ 10% de cas.

En ce qui concerne la rupture utérine, elle est une solution de continuité complète ou incomplète de l’utérus, survenant au niveau du segment inférieur ou au niveau du corps pendant la grossesse ou pendant le travail d’accouchement.

La fréquence de ces complications est de 0.97% à Abidjan avec une proportion de 72% des ruptures d’utérus sain et de 0.6% à Kisangani (2)

En République Démocratique du Congo, elles demeurent un problème prioritaire de santé publique et  Yangambi comme dans d’autres coins du pays, toutes ces complications demeurent une question épineuse au sein de la communauté et mérite qu’on y accorde une attention particulière car la fréquence de ces déchirures est assez élevée, raison du choix de ce sujet.

L’objectif poursuivi dans cette étude est de connaitre la fréquence des complications traumatiques dans notre milieu, de déterminer les différents types de complications ainsi que leurs fréquences et de connaitre l’issus des accouchées.

Downloads

Download data is not yet available.

References

KOY G. : Atlas de poche d’obstétrique 2007

LABAMA B. Obstétrique du praticien, presse de l’Université de Kisangani 2005

RAJAOZAFY Fredon : Déchirure du col utérin vu au service de Gynécologie Obstétrique du CHU de MAHAJANGA 2006 N° 915

DAHMANI et Coll. : Diagnostic et conduite à tenir devant une rupture utérine pp 45-47 2007

LANSAC J. : Obstétrique du praticien, 4ème Edition 1995

J. LANSAC, P. LECOMTE : Extraction instrumentale, Episiotomie et la réparation du périnée

Gynécologie pour le praticien, 4ème Edition

J. PORIER : Structure histologique de l’utérus et du col utérin. Histolologie Humaine, Fascicule 5

Annie CAMPAGNE : check-up de l’utérus en cours de travail, octobre 2002

M. TOURNAIRE : Physiologie de la contraction, col utérin. Physiologie de la grossesse. Masson Paris 1986

DEDECKER F., BALLIENGOURT T., BARAUG et Al. : Etude des facteurs de risques obstétricaux dans le suivi de 365 grossesses primipares adolescentes à l’Ile de la Réunion.

Gynécologie obstétrique, Biologie de la reproduction. Masson, Paris 2005, volume 34, N°7

SEVEN MICESARL : Anatomie du petit bassin de la femme, 2005

R. MERGER. J. LEVY, J.MELCHIOR : Utérus gravide, complication traumatique de l’accouchement. Précis d’obstétrique 4ème Edition 1974

J. LANSAC, G. BODY : Evaluation du col au cours du travail, Hémorragie de la délivrance, extraction instrumentale, réfection des déchirures périnéales. Pratique de l’accouchement 2ème Edition 1992

MATTHEWS MATHAI, HARSHOU SANGHUI, RICHARDY AUIDOTI et Al. : Prise en charge des complications de la grossesse et de l’accouchement, OMS 2004

M. SCHENKER’S : Bulletin smur, Aout 2004

HANVUKUN et G. MALLANDAH : Etude des causes des infections du liquide amniotique avant l’accouchement

MANGA O : Anatomie des organes féminins de reproduction. Cours inédit, UNIKIS 2018

MERGER R et coll : précis d’obstétrique. Masson, Paris 2001

HOUDEBINE L.M : Rupture utérine EMC d’obstétrique4ème Edition

MAQMOURU. K et coll : Rupture utérine au cours de la grossesse ; 1995

SEINE N., PHARISENI : Grossesse et accouchement des adolescents. Gynécologie 2018

J.J.C RAJAONARISON et al. : Facteurs étiologiques et pronostic matérno-fœtal

FONSECA N R : placenta praevia hémorragique : aspects épidémio-clinique au CSR de la commune V de BAMAKO à propos de 334cas (thèse) BAMAKO 2003

TRAORE B : les déchirures des parties molles au cours de l’accouchement à la maternité du CSR de la commune V de BAMAKO (thèse) 2008

SAWADOGO Armand : les lésions traumatiques au cours de l’accouchement au CHU YALGADO OUEDRAOGO de OUAGADOUGOU : Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutique et pronostic. (thèse) 2012

OMS : Réduire la mortalité maternelle : Déclaration commune OMS, UNICEF, UNFPA, Banque Mondiale, Genève 1994, p29

PIGNE A, FRITEL X : traité obstétrique tome II Paris Masson 1997

Parant O, Reme JM, Monorozies X. Déchirures obstétricales récentes. EMC (Elsevier Masson, Paris). Techniques chirurgicales-Gynécologie, 2001, 41-898

Vardon D, Reinbold D, Dreyfus M. Épisiotomie et déchirures obstétricales récentes. EMC (Elsevier Masson, Paris) - Techniques chirurgicales - Gynécologie 2013: 41-897

Médecins sans Frontière : obstétrique en situation d’isolement, 3ème Edition, Mars 2007

OMS : Prise en charge des complications de la grossesse et de l’accouchement, 2004

Published
2021-08-25
How to Cite
LYANDE, L. B. (2021). LES COMPLICATIONS TRAUMATIQUES LORS DU TRAVAIL D’ACCOUCHEMENT A PROPOS DE 320 SUJETS ACCOUCHEES A L’HÔPITAL GENERAL INERA-YANGAMBI EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO. IJRDO - Journal of Health Sciences and Nursing (ISSN: 2456-298X), 6(8), 10-18. Retrieved from http://ijrdo.org/index.php/hsn/article/view/4550